L'immobilier à Chalon-sur-Saône
25 Avr

Faisons le point sur les différentes étapes d’une estimation immobilière à Chalon-sur-Saône !

Beaucoup de vendeurs, pour se passer d’un agent immobilier, sont tentés de multiplier la surface de leur logement par les prix moyens du m² dans leur quartier. Est-vraiment sérieux ? Pensez-vous réellement qu’estimer le prix de vente d’un logement soit aussi basique ?

Une estimation immobilière à Chalon-sur-Saône est un travail rigoureux qui comprend différentes étapes et surtout l’analyse de nombreux critères. En effet, l’attrait du quartier, l’étage, la luminosité, le type d’immeuble, le nombre de chambres… impactent une estimation immobilière à Chalon-sur-Saône ! Pour autant, il n’est pas question non plus d’ajouter ou de retrancher 1% par-ci, 3% par-là, en fonction des atouts et des désavantages du logement. Non, une estimation immobilière est un travail sérieux, fait par des professionnels. Alors quelles en sont les différentes étapes ?

D’abord, l’agent immobilier doit se faire une idée sur les prix des logements dans le quartier du bien à vendre. Il regarde donc les logements qui se sont vendus durant les 3 derniers mois et surtout comparent leur prix de vente. A partir de cette première analyse, il va tenter d’affiner le prix moyen qu’il a déterminé. Plusieurs éléments vont venir infléchir dans un sens ou dans un autre son résultat.

Le quartier joue un rôle primordial. Vous savez ce qu’on dit ? Il vaut mieux acheter un appartement en mauvais état dans un bon quartier qu’un bel appartement dans un quartier mal fréquenté ou mal placé (au bord d’une ligne de chemin de fer, d’une discothèque, d’une décharge…). Retenez également qu’au sein d’un même quartier les prix varient. Ce qui fait la différence : le sentiment de sécurité, la présence ou non de commerces, de transports, d’écoles et de plus en plus d’espaces verts.
L’agence immobilière s’intéresse ensuite à la qualité de l’immeuble ou de la maison à vendre. Dans les deux cas, s’il y a de gros travaux à prévoir, ce sont des frais à venir. Il faut en tenir compte dans le prix de vente ! Enfin, il passe le bien à vendre au peigne fin.

O.D. / Bazikpress © Goodpics

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée