L'immobilier à Chalon-sur-Saône
6 Juin

Votre maison en location à Chalon-sur-Saône se louera-t-elle ?

Vous proposez une location saisonnière à Chalon-sur-Saône ? Se louera-t-elle cet été ? Ipsos et l’Observatoire E. Leclerc des Nouvelles Consommations ont enquêté sur les envies d’évasion des Français. Faisons le point pour savoir si votre location de vacances à Chalon-sur-Saône a toutes ses chances !

Depuis le début de la crise sanitaire, la majorité des Français (61%) a eu l’impression de vivre comme “enfermée”. Cette sensation est particulièrement amplifiée par le fait que les Français ont vu moins souvent leur famille (85%) et leurs amis (82%) qu’auparavant ce qui a rendu le respect des restrictions liées à la pandémie de moins en moins supportable (66%).

Les Français ont un grand besoin de changer d’air
Les Français éprouvent donc le besoin de prendre l’air, de s’évader (83%), de prendre du temps pour eux (75%) afin de relâcher la pression (72%). Lorsqu’on leur pose la question, ils sont 82% à déclarer avoir besoin de partir en vacances (60%) ou au moins en week-end (22%).

En raison de l’incertitude et des aléas liés à la crise sanitaire, 44% des Français ne sont partis ni en vacances ni en week-end depuis le début de la pandémie. Cette proportion est encore plus importante chez les classes moyennes (52%) et chez les catégories les plus modestes (62%). Mais avec la levée des restrictions de déplacement, le besoin de partir se fait de plus en plus ressentir. En effet, un Français sur 2 déclare avoir prévu de partir en vacances ou en week-end dans les prochains mois.

Il existe de fortes différences en fonction des revenus…
Alors que 60 % des catégories aux hauts revenus comptent partir dans les prochains mois, ils sont seulement 39 % chez les classes moyennes et 37 % chez les catégories aux revenus modestes. Parmi ceux qui n’ont pas prévu de partir, près d’un Français sur 3 y renonce pour des raisons financières et plus de la moitié (52 %) a peur de ne pas pouvoir profiter de leur séjour à cause des contraintes sanitaires toujours en vigueur.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée